Navigation

28.04.2021

"Le nombre d’atomes dans une cellule – un chiffre astronomique!"

Interview avec Bert Müller, délégué du Conseil national de la recherche du FNS pour le PNR 75.

Vous êtes désormais délégué du Conseil national de la recherche du FNS pour le PNR 75. Quelles sont vos attentes envers le PNR 75?

Les grandes quantités de données sont de plus en plus fréquentes dans la recherche médicale et le traitement des patients. Bien souvent, les médecins ne sont plus en mesure de traiter ces données manuellement et doivent s'en remettre à des algorithmes automatiques. L'objectif est donc de déterminer dans quelle mesure les résultats du PNR peuvent contribuer au bien-être des patientes et des patients.

De quoi se priverait-on si le PNR n'existait pas?

Lorsque j'étais étudiant en physique, j'ai appris à différencier la physique expérimentale et la physique théorique. Désormais, les expériences «in silico» occupent une place importante. Dans le cadre du PNR 75, j'ai vu par exemple que les crises d'épilepsie et les lésions cérébrales secondaires pouvaient être prédites de manière précise sans avoir recours à des expériences classiques ou des théories complexes. Sans le PNR 75, ce type de recherche serait moins développé.

Pouvez-vous nous expliquer ce que les Big Data représentent pour vous?

Lorsque je demande aux étudiants combien d'atomes contient une cellule biologique ou de combien d'atomes est constitué un être humain, il n'est guère possible de faire des comparaisons. En effet, il y a environ 1000 fois plus d'atomes dans une cellule que d'étoiles dans la Voie lactée, et il y a presque autant de cellules dans un être humain. Ces chiffres sont astronomiques!

De plus, les questions d'éthique et de sécurité jouent un rôle central dans les données médicales qui sont collectées au quotidien dans les services de radiologie des hôpitaux.

Selon vous, dans quels domaines l'impact sera-t-il le plus important? Qu'est-ce qui vous semble insensé?

C'est difficile à prévoir, et personnellement j'apprécie toujours les surprises. Mais lorsque les questions et les défis sont abordés sérieusement, comme c'est le cas dans le PNR 75, rien n'est insensé.

Comment évaluez-vous la position de la Suisse par rapport à la recherche sur les Big Data? Quelle est l'importance du PNR 75?

La Suisse occupe clairement une position forte au niveau international. Les défis sont toutefois énormes et dynamiques. Nous le constatons chaque jour lorsque nous découvrons les possibilités toujours plus nombreuses offertes par les périphériques de stockage. C'est pourquoi une recherche approfondie est essentielle. Le PNR 75 apporte un soutien considérable au réseau des principales institutions de recherche en Suisse.​

Bert Müller

Bert Müller est titulaire de la chaire Thomas Straumann de science des matériaux médicaux à l'université de Bâle et privat-docent au département de physique de l'ETH Zurich. Depuis le début de l'année 2021, il est également délégué du Conseil national de la recherche du FNS pour le PNR 75.

Plus d’informations sur ce contenu

 Contact

Prof. Bert Müller Universität Basel bert.mueller@unibas.ch