Navigation

Women in Big Data

 

En Suisse, moins de la moitié des étudiants en MINT (mathématique, informatique, sciences naturelles et techniques) sont des femmes. Il est important d'avoir une discussion ouverte et plus large sur la création, l'avancement et le maintien d'une carrière pour les femmes dans les domaines MINT.

Portrait (projet de recherche en cours)

Au cours de la dernière décennie, diverses initiatives publiques et privées ont permis de remédier à la répartition inégale entre les sexes en ce qui concerne les emplois techniques. Certains mettent l'accent sur l'offre d'une formation et d'un mentorat particuliers pour les filles et les jeunes femmes adultes afin qu'elles soient plus susceptibles d'entrer et de rester dans des emplois ayant des affinités technologiques et mathématiques. Pourtant, la recherche indique également que les cultures de travail dominées par les hommes empêchent les femmes d'entrer et de rester dans ces emplois. Les médias font également état de discrimination en matière de rémunération et de promotion ainsi que de harcèlement sexuel dans les entreprises de technologie. L'activité transversale vise à promouvoir une discussion ouverte et plus large sur ces thèmes.

Contexte

En Suisse, moins de la moitié des étudiants en MINT sont des femmes. Cela est particulièrement prononcé en informatique et en sciences de l'information, en mathématiques et en génie civil. Partout dans le monde, les femmes représentent moins d'un tiers des personnes employées dans la recherche scientifique et le développement; les femmes sont moins susceptibles d'entrer et plus susceptibles de quitter des postes d'affaires à forte intensité technologique.

Objectif

L'objectif de l'activité transversale est de fournir un réseau et un lieu de rencontre et pour relier les femmes de l'industrie et du milieu universitaire, pour apprendre les unes des autres sur les défis et les solutions de carrière, pour discuter de la façon d'exceller dans les défis liés aux mégadonnées, pour collaborer entre différentes disciplines et pour faire progresser et explorer davantage les carrières à l'ère numérique.

Importance

Seule une minorité de projets du PNR 75 sont dirigés par des femmes. "Women in Big Data" permet de renforcer les femmes dans le domaine et de faire progresser leur recherche et leur carrière. Les questions d'inégalité structurelle et de discrimination unissent les expériences des femmes dans toutes les disciplines. Cette initiative offre un forum pour identifier les modèles, discuter des stratégies et promouvoir les unes les autres dans une recherche passionnante et inspirante. Par exemple, sera également traitée la façon dont les préjugés sexistes entrent en ligne de compte dans la recherche de megadonnées et ses applications.

Application

L’activité transversale a pour but de former une plateforme qui soutient les femmes dans la recherche de mégadonnées. Nous envisageons de commencer par un atelier international (juin 2018, Zurich) qui sera une première étape avec d'autres événements à suivre. Sur la base des commentaires des participantes, une idée pourrait être d'organiser d'autres événements plus restreints et de moindre envergure (par exemple, organiser des tables rondes thématiques axées sur le développement de carrière).

Titre original

Women in Big Data

Responsables du projet

  • Dr. Lydia Yiyu Chen IBM Research GmbH
  • Prof. Sophie Mützel, Soziologisches Seminar, Universität Luzern

 

 

Plus d’informations sur ce contenu

 Contact

Ph.D. Lydia Y. Chen Associate Professor, Distributed System Department Delft University of Technology, The Netherlands http://lydiaychen.com lydiaychen@ieee.org

A ce sujet