Navigation

Faire face au Big Data : méthodes et compétences pour une sociologie du XXIe siècle

 

Les sociologues devraient, en principe, contribuer dans une grande mesure aux analyses Big Data du monde social. La formation méthodologique de la plupart des sociologues de l’espace germanophone n’est toutefois pas adéquate pour traiter des mégadonnées. Ce projet cherche à savoir comment combiner les méthodes, les outils et les compétences des champs de la sociologie, de la science des données et du journalisme de données pour améliorer la panoplie des outils sociologiques.

Portrait / description du projet (projet de recherche en cours)

Le projet se concentre sur une analyse approfondie des champs de la sociologie, de la science des données et du journalisme de données. Dans le cadre de trois sous-projets, nous examinons les méthodes, compétences et outils de chaque champ, avec une référence spécifique au Big Data. Nous étudions aussi l’état actuel des cursus et des formations de chaque domaine et leur répercussion sur les perspectives de carrière. Enfin, nous mettons en évidence des zones qui se recoupent et qui sont susceptibles d’être utilisées pour faire progresser la sociologie. Le projet rassemble des connaissances de la sociologie des sciences, de la sociologie des professions et de l’émergence de nouveaux champs organisationnels. La recherche dans les trois champs combine également des méthodes traditionnelles des sciences sociales avec de nouvelles méthodes computationnelles.

Contexte

L’augmentation des mégadonnées –nombreuses, diverses, souvent peu structurées et qui concernent tout un éventail de phénomènes – représente de nouveaux défis et offre de nouvelles opportunités pour les sciences sociales dans l’analyse et l’explication de la gamme complète des interactions sociales. Leur formation consistant à lier concepts théoriques et observations empiriques, les sociologues devraient être bien équipés pour de telles analyses. Mais leurs méthodes sont conçues pour des données et des paramètres différents (par ex. des échantillons représentatifs, des interviews) et sont moins adaptées aux mégadonnées que celles qu’utilisent la science des données et le journalisme des données.

Objectif

Le projet a pour objectif de mettre en évidence des secteurs où la sociologie, la science des données et le journalisme de données se recoupent et à les utiliser pour faire progresser la sociologie. Le projet cherchera aussi à savoir quels aspects de la sociologie pourraient contribuer à d’autres domaines d’analyse des données. Sur la base de cette comparaison systématique, nous formulerons des recommandations pour développer des panoplies d’outils. Le but de ces nouveaux outils est d’améliorer l’employabilité des chercheurs en sciences sociales et d’augmenter l’intérêt des chercheurs en science des données et des journalistes de données pour l’élaboration et la catégorisation des données.

Importance / Application

Le projet entend mettre en lumière les défis que les mégadonnées posent à la sociologie en matière de formation. Il fournira des connaissances sur les domaines professionnels de la science des données et du journalisme de données et rendra compte des développements dans la discipline à un moment clé pour la sociologie. Le projet contribuera enfin à améliorer la manière d’appréhender les données et à sensibiliser le public à l’utilisation des mégadonnées.

Titre original

Facing Big Data: Methods and skills needed for a 21st century sociology

Responsables du projet

Prof. Sophie Mützel, Soziologisches Seminar, Universität Luzern

 

 

Plus d’informations sur ce contenu

 Contact

Prof. Sophie Mützel Soziologisches Seminar Universität Luzern Frohburgstrasse 3
Postfach 4466
6002 Luzern sophie.muetzel@unilu.ch

A ce sujet